Lundi 10 Juin 2013 · 20h
  • SoiréesKlaxon

SOIRÉE KLAXON
I.S.L.A · Charles-Baptiste · Superets

en partenariat avec la SACEM

Les soirées KLAXON continuent leur aventure aux Trois Baudets, et s’associent à cette occasion avec la SACEM. Une fois par mois, trois jeunes artistes francophones sont programmés : l’un ayant bénéficié d’un soutien de la Sacem (aide à l’auto-production ou à la pré-production), les deux autres issus de la programmation des Trois Baudets.

  • Avec
    I.S.L.A

    • ISLA

    On se laisse aisément bercer par la douce voix d’i.s.l.a, cette jeune chanteuse originaire de Nantes. Ses chansons pop folk puisent leurs inspirations du côté du blues, du jazz, d’Alela Diane et de Lianne La Havas. Pourtant, les mélodies romantiques et entrainantes de la nantaise n’ont rien à leur envier. I.s.l.a débute mais a déjà tout d’une grande.

    Plus d’infos

  • etaussi
    Charles-Baptiste

    • Charles-Baptiste ©ArnaudPYVKA

    C’est avec nonchalance que Charles-Baptiste dépoussière la variété et prend le contre-pied des chanteurs de sa génération.
    Pianiste avéré avec un 1er prix de conservatoire, il vibre au son de toutes les musiques. Seulement il aspire à faire chanter les gens en choeur, dans leur voiture ou sous la douche…
    Sur scène, c’est au contact du public qu’il prend toute sa dimension. Dans une formule duo piano/voix – contrebasse, il met en lumière ses talents de musicien accompli, ses mélodies que l’on fredonne immédiatement, ses textes qui parlent à toutes les générations et son contact imparable avec le public qui réagit dès les première mesures.

    Plus d’infos

  • etencore
    Superets

    • superets

    Garçons malins aux vapeurs de twist, les Superets s’autoproclament géniteurs du « Yéyétronique », comme si Salut Les Copains shootaient Jacno ou Marie Et Les Garçons. S’y côtoient guitares californiennes et vieux synthétiseurs au service d’une pop foutraque et mouvementée, tanguant vers les B.O. de Western ou de Carpenter, le Yéyétronique se chante en français et se danse sur les planches. La fine équipe affirme son dogme : l’heure est au twist!

    Plus d’infos